Déclaration 1er tour

Publié le

Pas un jour de plus sous la présidence de N. Sarkozy
Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle appellent à tout mettre en œuvre pour battre le président sortant. 
Comme on le redoutait, le score du Front national peut servir de réservoir au candidat Sarkozy. La montée de Marine Le Pen est à un niveau inquiétant. 
Le Front de Gauche avec J. Luc Mélenchon a eu raison de se concentrer sur l’analyse et la critique radicale des propositions de l’extrême-droite, mais nous étions bien seuls dans cette campagne.
Dans ces résultats, nous constatons que la droite est en recul par rapport à 2007, dans le Haut-Rhin et sur l’ensemble du territoire, elle peut être battue le 6 mai prochain. 
Je veux saluer toutes les électrices et tous les électeurs qui ont porté leur choix sur le bulletin de Jean-Luc Mélenchon, et le programme du Front de gauche qu'il représentait. Le Front de Gauche est la force politique qui a percée, avec 7,42% dans notre département et 10,76% à Mulhouse, il faudra désormais compter sur nous.
J’appelle au plus large rassemblement possible de toute la gauche, du peuple haut-rhinois, pour battre Nicolas Sarkozy au deuxième tour. Tout doit être fait pour empêcher la réélection du candidat de l’UMP et du Medef, car la France ne mérite pas cinq années supplémentaires de ce cauchemar. 
Au-delà de la présidentielle, le PCF et le Front de gauche, vont continuer à rassembler autour des choix pour « L’Humain d’abord » qu'ils ont portés dans cette campagne et que nous continuerons à porter aux élections législatives. Nos propositions pour mener une audacieuse politique de gauche sont disponibles ; elles sont de nature à sortir le pays de la crise en tournant le dos à l'austérité et en reprenant le pouvoir aux forces de l'argent.
Un autre chemin est désormais ouvert. 
J'appelle les citoyens qui ont commencé à l'emprunter avec nous à poursuivre la route, à investir le Front de gauche, les assemblées citoyennes, les fronts de luttes. Faites-en votre affaire, pour réussir le changement auquel notre peuple aspire.
J’appelle aussi à faire du 1er mai un grand rendez-vous de mobilisation avec les syndicats.
Aline Parmentier,
candidate aux élections législatives dans la 5ème circonscription.
Mulhouse le 23 avril 2012
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article