Geneviève Enggasser

68.Geneviève Enggasser N°7Candidate pour la 3ème circonscription*

68 ans, aide-soignante retraitée, élue municipale

 

Suppléant: Ali Gherbi, CPE lycée de St Louis.

 

*Cantons de Altkirch - Dannemarie - Hirsingue - Ferrette - Huningue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POURQUOI JE SUIS CANDIDATE POUR LE FRONT DE GAUCHE

 

 

Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige

Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre
Ma France

Leurs voix se multiplient à n'en plus faire qu'une
Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
En remplissant l'histoire et ses fosses communes
Que je chante à jamais celle des travailleurs
Ma France

                                                 Jean FERRAT

 

 

C’est cette France là que je retrouve dans le programme du Front de Gauche « l’humain d’abord ».

La France belle et rebelle qui se met debout, qui lève la tête et qui dit, oui c’est possible, nous on peut !

C’est pour cette raison que j’ai accepté d’être candidate aux élections législatives pour le Front de Gauche dans la 3ième circonscription du Haut-Rhin.

Une circonscription qui va de Huningue à Ferrette en passant par Altkirch.

Une région frontalière où les salariés, à travers la création de la « Région Métropolitaine Trinationale du Rhin supérieur » verraient le droit du travail bafoué puisque les entreprises nouvellement implantées pourraient choisir l’application du droit fiscal et social sur le modèle de l’Euro Airport. Ce qui équivaut à des différences de salaire, de durée hebdomadaire de travail, ou encore de procédures de licenciements.

L’ensemble de la circonscription est touchée par la désertification des services publics, tel que la suppression du Tribunal d’Instance et du Conseil des Prud’hommes d’Altkirch, fermetures de bureaux de poste, restructuration de la carte scolaire avec fermetures de classes, suppressions de postes d’instituteurs, de RASED….Disparition des petits commerces.

Déjà se profil un manque de médecins généralistes dans les prochaines années, ce qui rendra la vie des habitants de plus en plus difficile.

Depuis de nombreuses années ce secteur s’est désindustrialisé avec la fermeture d’entreprises notamment textiles. Plus récemment CLARIANT à Huningue s’est vue amputé de 261 emplois. PEUGEOT-Motocycles à Dannemarie a confirmé la fermeture et la suppression des 140 emplois.

Les élus locaux de droite font des promesses aux salariés menacés de perdre leur emploi en les assurant de leur soutien alors même qu’ils votent la politique gouvernementale de récession. Les mêmes, misent sur l’emploi frontalier pour résorber le chômage alors qu’il faudrait une ré-industrialisations.

Dans ce contexte, le programme du Front de Gauche se veut une réponse à la mal vie des citoyens.

C’est pourquoi avec vous, citoyens et citoyennes, de cette circonscription, je dis, oui c’est possible !

Derrière la crise du système capitaliste qui se déroule sous nos yeux, il y a la possibilité d’un monde meilleur. Nous devons saisir cette chance, elle est à notre portée.

Encore faut-il que nous le décidions.

Face à la domination des marchés financiers qui soumet nos sociétés aux intérêts d’une petite oligarchie, nous avons besoin de la souveraineté du peuple.

Les prochaines élections présidentielles et législatives sont une merveilleuse occasion de donner la parole au peuple. C’est une chance que saisit le Front de Gauche pour que les hommes et les femmes de ce pays disent…çà suffit ! Quand le peuple tout entier sera appelé à exercer sa souveraineté et dire où il voit l’intérêt général, il peut ouvrir le premier acte de cette révolution citoyenne.

Voilà pourquoi je me présente avec, Ali GHERBI mon suppléant, pour le Front de Gauche au suffrage des électrices et des électeurs de cette circonscription.

Que le Sundgau reste cette belle région de petites paysanneries écologique dans l’âme à côté d’une industrie propre, permettant de travailler sur place, des écoles qui enseignent à nos enfants de devenir des citoyens.

Ensemble travaillons à faire de nos villes et villages des lieux où il fait bon vivre, où prévaut l’humain d’abord, toujours.

 

 

Geneviève ENGGASSER

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :